En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Unité de recherche de Zoologie forestière

ROBINET Christelle

ROBINET Christelle
Directrice de Recherche

INRAE - Centre d'Orléans
Unité de Recherches de Zoologie Forestière (URZF)
2163 Avenue de la Pomme de Pin
CS 40001 ARDON
45075 ORLEANS Cedex 2 - France
Tel : +33 (0)2 38 41 70 38, Fax : +33 (0)2 38 41 78 79
e-mail : christelle.robinet@inrae.fr

Coordinatrice de la division IUFRO sur le nématode du pin
https://www.iufro.org/science/divisions/division-7/70000/70200/70210/
Prochain symposium international sur le nématode du pin : à Orléans en 2020 !

Cursus

2016            : Obtention de l'Habilitation à Diriger des Recherches (Université François Rabelais de Tours)

2013-…        : Chargée de Recherche CR1, INRA URZF, France

2008-2013    : Chargée de Recherche CR2, INRA URZF, France

2007-2008    : Attachée Scientifique Contractuelle, INRA URZF, France

2006             : Attachée Scientifique Contractuelle (post-doctorat encadré par Sandy Liebhold), USDA Forest Service, Morgantown, WV, USA

2002-2006    : Attachée Scientifique Contractuelle, INRA URZF, France
  Séjours à l’Université BOKU (Vienne), Autriche
  Obtention du doctorat de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris), spécialité « Mathématiques et Applications aux Sciences de l’Homme », mention très honorable avec félicitations du jury
(composition du jury : H. BERESTYCKI, J. DEMONGEOT, A. FRANC, M. LANGLAIS, A. ROQUES)

2002             : DEA de Biostatistique, Université de Montpellier.
  Stage de 5 mois à l’Institut National d’Horticulture, Angers

2001             : Maîtrise de Mathématiques, Ingénierie Mathématique, Université de Tours

 

Thème de recherche :

Modélisation de l’expansion d’insectes envahissants en relation avec le changement climatique et l’activité humaine.

1- Modèle d’expansion de la processionnaire du pin sous l’effet du changement climatique
Je modélise l’expansion de la processionnaire du pin, Thaumetopoea pityocampa, en combinant différents modèles permettant de décrire la dispersion à courte distance de l’insecte (modèles de type réaction-diffusion), la dispersion à longue distance due au transport accidentel par l’homme (modèles stochastiques) et l’impact du réchauffement climatique sur la survie de la processionnaire durant l’hiver. Cette étude montre que le réchauffement climatique est le moteur principal de cette expansion et que le transport par l’homme accélère le phénomène. En revanche, le modèle ne permet pas encore de fournir des prédictions suffisamment précises. Je me suis donc récemment tournée vers l’impact du changement climatique sur la phénologie de la processionnaire du pin pour ensuite comprendre comment cet impact pourrait moduler l’expansion.
https://www6.val-de-loire.inra.fr/urzf/Nos-recherches/Populations-en-expansion

2- Modélisation des effets Allee chez le bombyx disparate
Lorsque la croissance d’une population décroît à faible densité de population, il y a un effet Allee. Différents mécanismes peuvent expliquer ce phénomène, en particulier des problèmes pour rencontrer son congénère et se reproduire. J’ai modélisé la probabilité d’accouplement du bombyx disparate,Lymantria dispar, en fonction de la distance spatiale, mais également en fonction de la distance temporelle (date de maturation sexuelle) entre individus. Ces travaux ont été menés en collaboration avec Sandy Liebhold et al. lors de mon post-doctorat aux Etats-Unis. 

3- Modélisation de la dispersion du nématode du pin

J’ai étudié le rôle de la densité de population humaine, des voies fluviales et ferroviaires dans l’invasion du nématode du pin en Chine. J’ai développé un modèle de dispersion à courte distance (de type réaction-diffusion) permettant de décrire le transport du nématode par son insecte vecteur, le capricorne Monochamus alternatus, ainsi qu’un modèle de dispersion à longue distance en lien avec la densité de population humaine pour décrire les risques de transports accidentels. En Chine, le changement climatique n’aura vraisemblablement qu’un impact mineur sur l’expansion du nématode alors qu’en Europe il pourrait être bien plus important. Ces travaux ont été menés en collaboration avec Jianghua Sun et al. (Chine). Actuellement, je développe un modèle d’expansion du nématode du pin en Europe. En collaboration avec Hervé Jactel (Biogeco, Bordeaux) et d’autres collègues de l’INRA et de l’ANSES, j’ai notamment montré que la réglementation européenne actuelle pour contenir le nématode lors de la détection d’un foyer ne serait pas efficace dans une forêt de pins non fragmentées (rapport d’expertise collective de l’ANSES).
http://www.rephrame.eu/

4- Modélisation de l’expansion potentielle d’insectes sociaux invasifs
L’objectif est de déterminer l’expansion potentielle du frelon asiatique, Vespa velutina, et du termite nord américain, Reticulitermes flavipes. Le travail de modélisation est fait en collaboration avec Christelle Suppo (IRBI, Tours) dans le cadre des projets Région FRELON (http://frelonasiatique.univ-tours.fr/projet.html) et TERMICENTRE.

5- Modèles d’expansion génériques dans les analyses de risque phytosanitaire

J’ai participé au développement d’un ensemble de 4 modèles d’expansion génériques dans le projet européen PRATIQUE dans le but de fournir un outil aux experts chargés d’analyser les risques phytosanitaires pour quantifier plus précisément le risque d’expansion d’espèces invasives (plantes, pathogènes, nématodes ou insectes). Ce travail a été fait principalement en collaboration avec Wopke van der Werf et Hella Kehlenbeck, mais aussi grâce à la contribution de nombreux participants du projet PRATIQUE (https://secure.fera.defra.gov.uk/pratique/).

6- Probabilités d’introduction d’espèces invasives en Europe liée aux importations
Je participe au projet EFSA PPM-PIRATES qui a pour but de calculer les risques d’entrée d’espèces invasives en Europe. Je me penche en particulier sur l’importation du bois rond, bois scié et particules de bois. Cette étude se fait en collaboration avec l’Université de Wageningen (projet coordonné par Wopke van der Werf).

 

Accès aux codes R des modèles développés :

1- A suite of models to support the quantitative assessment of spread in pest risk analysis

https://easy.dans.knaw.nl/ui/datasets/id/easy-dataset:51346/tab/2

2- Development of a pathway model to assess the exposure of European pine trees to pine wood nematode via the trade of wood
https://zenodo.org/record/164857https://github.com/bobdouma/pathwaymodel_PWN

3- R script for the potential spread of Vespa velutina in France.
https://zenodo.org/record/49021

 

Contrats en cours

HOMED (2018-2021): projet HORIZON2020, “Holistic Management of Emerging Forest Pests and Diseases”. Coordinatrice du WP Comprehensive risk analysis et membre du comité exécutif du projet.

INCA : contrat financé par la région Centre Val de Loire de 2015 à 2018, “Invasion fulgurante de la pyrale du buis Cydalima perspectalis en région Centre Val de Loire”.

PHC bilatéral RILA (2017-2018): projet franco-bulgare, « Standardizing automated large-scale monitoring to understand atypic phenologies at both ends (France and Bulgaria) of the climate”. Co-responsable du WP “Interaction climat et phénologie”.

Stinky project (2015-2018): projet de l’IPRRG “Global pest risk assessment for the Brown Marmorated Stink Bug (Halyomorpha halys). https://www.pestrisk.org/?page_id=877

SOERE TEMPO (2016-2021) : projet financé par AllEnvi « National Network of Phenology Observatories »,
https://www.allenvi.fr/groupes-transversaux/infrastructures-de-recherche/tempo2

AUTOPPhéno (2017) : contrat financé par JEVI « Etude de technologies automatisées  de monitoring des adultes Lépidoptères ravageurs afin d’optimiser les périodes d’utilisation des stratégies de lutte en alternative aux produits phytopharmaceutiques - Etude conduite sur la processionnaire du pin ».

 

Liste des publications      (au 15 décembre 2017)

Mise à jour disponible sur :  http://www.prodinra.inra.fr/au/crobinet

[1]       Suppo C, Robinet C, Perdereau E, Andrieu D, Bagnères A-G (2017) Potential spread of the invasive North American termite, Reticulitermes flavipes, and the impact of climate warming . Biological Invasions (in press).

[2]       Wilstermann A, Schrader G, Kehlenbeck H, Robinet C (2017) Potential spread of kiwifruit bacterial canker (Pseudomonas syringae pv. Actinidiae) in Europe. Bulletin OEPP/EPPO Bulletin, 47:255-262, doi:10.1111/epp.12385

[3]       Andrieu D, Perdereau E, Robinet C, Suppo C, Dupont S, Cornillon M, Bagnères A-G (2017) Géographie des termites souterrains en région Centre –Val de Loire: le risque d’une espèce invasive. Cybergeo : European Journal of Geography, document 824 http://cybergeo.revues.org/28412.  

[4]       Robinet C, Suppo C, Darrouzet E (2017) Rapid spread of the invasive yellow-legged hornet in France : the role of human-mediated dispersal and the effects of control measures. Journal of Applied Ecology, 54: 205-215

[5]       Douma JC, Hemerik L, van der Werf W, Magnusson C, Robinet C (2017) Development of a  pathway model to assess the exposure of European pine trees to  pine wood nematode via the trade of wood. Ecological Applications, 27: 769-785. DOI: 10.1002/eap.1480

[6]       Robinet C (2016) La modélisation pour mieux comprendre, prévoir et gérer les invasions biologiques et l’expansion d’espèces natives dans le contexte des changements globaux. Mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches, Université François Rabelais de Tours, pp. 123.

[7]       Douma JC, Pautasso M, Venette R, Robinet C, Hemerik L, Mourits M, Schans J, van der Werf W (2016) Pathway models for analyzing and managing the introduction of alien plant pests – an overview and categorization. Ecological Modelling, 339: 58-67.

[8]       Robinet C, Douma JC, Piou D, van der Werf W (2016) Application of a wood pathway model to assess the effectiveness of options for reducing risk of entry of oak wilt into Europe. Forestry, 89: 456-472. Special issue “Forest health in a changing world”.

[9]       Robinet C, Laparie M, Rousselet J (2015) Looking beyond the large scale effects of global change: local phenologies can result in critical heterogeneity in the Pine Processionary Moth. Frontiers in Physiology, 6:334. doi:10.3389/fphys.2015.00334 (invited paper in the Research Topic « Current trends of insect physiology and population dynamics: modeling insect phenology, demography, and circadian rhythms in variable environments »)

[10]       Haran JM, Roques A, Bernard A, Robinet C, Roux G (2015) Altitudinal barrier to the spread of an invasive species: Could the Pyrenean chain slow the natural spread of the pine wood nematode? PLoS ONE, 10(7): e0134126, doi:10.1371/journal.pone.0134126.

[11]       Li S, Daudin JJ, Piou D, Robinet C, Jactel H (2015) Periodicity of pine processionary moth outbreaks. Forest Ecology & Management, 354: 309-317.

[12]       Jactel H, Castagnone P, Mota M, Piou D, Robinet C, Roux G, Sarniguet C (2015) Demande d’avis sur la stratégie de lutte imposée par la décision d’exécution 2012/535/UE du 26 septembre 2012 relative à la mise en place de mesures d’urgence destinées à prévenir la propagation dans l’Union Européenne de Bursaphelenchus xylophilus. Rapport d’expertise collective, pp. 42. Available at : https://www.anses.fr/fr/system/files/SVEG2014sa0103Ra.pdf . Rapport traduit en anglais : https://www.anses.fr/fr/system/files/SVEG2014SA0103RaEN.pdf

[13]       Robinet C, Kehlenbeck H, Van der Werf W (2015) Modelling the spread of invasive species to support pest risk assessment: principles and application of a suite of generic models. Chapter 8 in: Pest Risk Modeling and Mapping for Invasive Alien Species. Robert C. Venette (ed.), publisher: CABI, pp. 115-130. Supplementary material available at: http://www.cabi.org/openresources/43953.

[14]       Roques A, Zhao LL, Sun J, Robinet C (2015). Pine wood nematode, pine wilt disease, vector beetle and pine tree: how a multiplayer system could reply to climate change. Chapter 12 in: Björkman C. & Niemelä P. (Eds), Climate Change and Insect Pests. CABI Editions, pp. 120-234.

[15]       Roques L,  Rossi J-P, Rousselet J, Berestycki H, Garnier J, Soubeyrand S, Robinet C (2015) Modelling the spatio-temporal dynamics of the pine processionary moth. Chapter 5 in “Processionary moths and climate change: an update”, A. Roques, Editor. Springer / Quae Editions, pp. 227-263.

[16]       Roques A, Rousselet J, Avci M, Avtzis DN, Battisti A, Ben Jamaa M, Bensidi A, Berardi L, Berretima W, Branco M, Chakali G, Çota E, Dautbašić M, Delb H, El Alaoui El Fels MA, El Mercht S, El Mokhefi M, Forster B, Garcia J, Georgiev G, Glavendekić MM, Goussard F, Halbig P, Henke L, Hernandez R, Hodar JA, İpekdal K, Jurc M, Klimetzek D, Laparie M, Larsson S, Mateus E, Matošević D, Meier F, Mendel Z, Meurisse N, Mihajlović L, Mirchev P, Nasceski S, Nussbaumer C, Paiva MR, Papazova I, Pino J, Podlesnik J, Poirot J, Protasov A, Rahim N, Sanchez Peña G, Santos H, Sauvard D, Schopf A, Simonato M, Tsankov G, Wagenhoff E, Yart A, Zamora R, Zamoum M, Robinet C (2015) Climate warming and past and present distribution of the processionary moths (Thaumetopoea spp.) in Europe, Asia Minor and North Africa. Chapter 3 in “Processionary moths and climate change: an update”, A. Roques, Editor. Springer / Quae Editions, pp.81-161.

[17]       Robinet C, Rousselet J (2015) Mapping the past and present range of the pine processionary moth in Europe and Mediterranean Basin. Chapter 3.3 in “Processionary moths and climate change: an update”, A. Roques, Editor. Springer / Quae Editions, pp.93-94.

[18]       Robinet C, Garcia J, Goussard F, Rousselet J (2015) The pine processionary moth in France. Chapter 3.4.1 in “Processionary moths and climate change: an update”, A. Roques, Editor. Springer / Quae Editions, pp.95-99.

[19]       Robinet C, Roques A (2015) Une tendance à la recrudescence des insectes ravageurs et pathogènes. Dans la section : Comprendre les effets du changement climatique sur les écosystèmes. Chapitre B : « Effets attendus du changement climatique sur l’arbre et la forêt », Rapport de l’ONERC au premier Ministre et au Parlement «L’arbre et la forêt à l’épreuve d’un climat qui change», pp.47-50.

[20]       Pukkala T, Möykkynen T, Robinet C (2014) Comparison of the potential spread of pinewood nematode (Bursaphelechus xylophilus) in Finland and Iberia simulated with a cellular automaton model. Forest Pathology, 44:341-352.

[21]       Robinet C, Rousselet J, Roques A (2014) Potential spread of the pine processionary moth in France: preliminary results from a simulation model and future challenges. Annals of Forest Science, 71: 149-160

[22]       Rousselet J, Imbert C-E, Dekri A, Garcia J, Goussard F, Vincent B, Denux O, Robinet C, Dorkeld F, Roques A, Rossi J-P (2013) Assessing species distribution using Google Street View: a pilot study of the pine processionary moth. PLoS ONE, 8(10): e74918. doi:10.1371/journal.pone.0074918.

[23]       Robinet C, Rousselet J, Pineau P, Miard F, Roques A. (2013) Are heatwaves susceptible to mitigate the expansion of a species progressing with global warming? Ecology and Evolution, 3: 2947-2957.

[24]       Robinet C, Kehlenbeck H, Kriticos DJ, Baker RHA, Battisti A, Brunel S, Dupin M, Eyre D, Faccoli M, Ilieva Z, Kenis M, Knight J, Reynaud P, Yart A, van der Werf W (2012) A suite of models to support quantitative assessment of spread in pest risk analysis. PLoS ONE, 7(10): e43366. doi:10.1371/journal.pone.0043366s

[25]       Soliman T, Hengeveld GM, Robinet C, Mourits MCM, van der Werf W, & Oude Lansink AGJM. (2012) Framework for modelling economic impacts of invasive species, applied to pine wood nematode in Europe. PLoS ONE, 7(9): e45505. doi:10.1371/journal.pone.0045505

[26]       Robinet C, Imbert C-E, Rousselet J, Sauvard D, Garcia J, Goussard F & Roques A (2012) Human-mediated long-distance jumps of the pine processionary moth in Europe. Biological Invasions 14:1557-1569

[27]       Kehlenbeck H, Robinet C, Van der Werf W, Kriticos D, Reynaud P & Baker R. (2012) Modelling and mapping spread in pest risk analysis: a generic approach. EPPO Bul, 42: 74-80.

[28]       Baker RHA, Benninga J, Bremmer J, Brunel S, Dupin M, Eyre D, Ilieva Z, Jarosik V,  Kehlenbeck H, Kriticos DJ, Makowski D, Pergl J, Reynaud P, Robinet C, Soliman T, Van der Werf W, Worner S. (2012) A decision support scheme for mapping endangered areas in pest risk analysis. EPPO Bul, 42: 65-73.

[29]       Eyre D, Baker R, Brunel S, Dupin M, Jarosik V, Kriticos DJ, Makowski D, Pergl J, Reynaud P, Robinet C and Worner S. (2012) Rating and mapping the suitability of the climate for pest risk analysis. EPPO Bul., 42: 48-55.

[30]       Robinet C, Van Opstal N, Baker R, Roques A (2011) Applying a spread model to identify the entry points from which the pine wood nematode, the vector of pine wilt disease, would spread most rapidly across Europe. Biological Invasions 13:2981-2995.

[31]       Robinet C & Roques A (2010) Direct impacts of recent climate warming on insect populations. Integrative Zoology 5:132-142.

[32]       Zhao L, Sun J, Roques A & Robinet C (2010) Modelling the potential expansion as a result of global warming of the invasive pinewood nematode in China. In: Atlas of Biodiversity Risk, Settele J. et al. (eds.). Pensoft Publishers, Sofia-Moscow, pp.214-215.

[33]       Robinet C, Rousselet J, Goussard F, Garcia J & Roques A (2010) Modelling the range expansion with global warming of an urticating moth: a case study from France. In: Atlas of Biodiversity Risk, Settele J. et al. (eds.). Pensoft Publishers, Sofia-Moscow, pp. 86-87.

[34]       Bjørnstad O, Robinet C & Liebhold A (2010) Geographic variation in the North-American gypsy moth population cycles: sub-harmonics, generalist predators and spatial coupling. Ecology 91: 106-118.

[35]       Walther G-R, Roques A, Hulme PE, Sykes MT, Pyšek P, Kühn I, Zobel M, Bacher S, Botta-Dukát Z, Bugmann H, Czúcz B, Dauber J, Hickler T, Jarošík V, Kenis M, Klotz S, Minchin D, Moora M, Nentwig W, Ott J, Panov VE, Reineking B, Robinet C, Semenchenko V, Solarz W, Thuiller W, Vilà M, Vohland K, Settele J (2009) Alien species in a warmer world: risks and opportunities. Trends in Ecology and Evolution, 24, 686-693.

[36]       Robinet C & Liebhold A (2009) Dispersal polymorphism in an invasive forest pest affects its ability to establish. Ecological Applications, 19, 1935-1943.

[37]       Tobin P, Robinet C, Johnson DM, Whitmire SL, Bjørnstad ON & Liebhold AM (2009) The role of Allee effects in gypsy moth (Lymantria dispar (L.)) invasions. Population Ecology, 51(3): 373-384.

[38]       Robinet C, Roques A, Pan H, Fang G, Ye J, Zhang Y & Sun J (2009) Role of human-mediated dispersal in the spread of the pinewood nematode in China. PLoS ONE 4(2): e4646. doi:10.1371/journal.pone.0004646.

[39]       Robinet C, Lance DR, Thorpe KW, Onufrieva KS, Tobin PC & Liebhold AM (2008) Dispersion in time and space affect mating success and Allee effects in invading gypsy moth populations. Journal of Animal Ecology, 77:966-973.

[40]       Robinet C, Liebhold A & Gray D (2007) Variation in developmental time affects mating success and Allee effects. Oikos, 116:1227-1237.

[41]       Robinet C, Baier P, Pennerstorfer J, Schopf J & Roques A (2007) Modelling the effects of climate change on the pine processionary moth (Thaumetopoea pityocampa L.) expansion in France. Global Ecology and Biogeography, 16:460-471.

[42]       Robinet C & Roques A (2006) Modelling the Pine Processionary Moth range expansion in the Paris Basin. Proceedings of the North American Forest Insect Work Conference, Metamorphosis: the forces of change, Asheville (North Carolina, USA), May 22-26, 2006, pp. 245-246.

[43]       Robinet C (2006) Modélisation mathématique des phénomènes d’invasion en écologie: exemple de la chenille processionnaire du pin. Thèse, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris.

[44]       Roques A, Rousselet J, Robinet C, Goussard F & Battisti A (2005) Range expansion of the pine processionary moth in Europe. I-Mechanisms underlying PPM expansion in France in relation to global warming. Proceedings of the 16th U.S. Department of Agriculture Interagency Research Forum on Gypsy Moth and Other Invasive Species, Annapolis (Maryland, USA), January 18-21, 2005. USDA Forest Service, General Technical Report NE-337, pp. 71-72.

[45]       Roques A & Robinet C (2005) Impact du changement climatique sur les populations d’insectes forestiers. Colloque : La foret face aux changements climatiques : acquis et incertitudes. Paris, 15 décembre 2005. URL : www.symposcience.org

[46]       Battisti A, Stastny M, Netherer S, Robinet C, Schopf A, Roques A & Larsson S (2005) Expansion of geographic range in the pine processionary moth caused by increased winter temperatures. Ecological Applications 15:2084-2096. [Article cité dans le rapport de l’IPCC 2007, Groupe de travail II, chapitre 1].

[47]       Robinet C (2002) Statistique sur les paramètres du Processus de Contact à temps discret. Mémoire de fin d’études présenté pour l’obtention du Diplôme d’Etudes Approfondies de Biostatistique, option « théorie et méthodes de la statistique ». Université de Montpellier II – Institut National d’Horticulture (Angers), pp. 134.